08/10/2007

Adieu Sancho...

Il a haleté toute la nuit et vers six heures du matin, suprême élégance, a demandé à se lever.
Nous l’avons porté dans le jardin où, claudicant, il a fini par se coucher sur la terrasse.
Il y est resté, veillé par sa bonne amie Chipie, la chatte. Une heure après il était au paradis des chiens.
Mon vieil ami Sancho n’est plus. Les Dentelles de Montmirail et le Ventoux sont bien vides. S’y promener seul, sans confident, et retrouver au détour des sentiers son odeur et sa présence... nostalgique souffrance. ..
Il y a des animaux qui vous en apprennent plus sur les choses et les gens que tous les livres du monde…
Me voilà un peu Quichotte sans Sancho et avec pour Rosinante, ma chatte à moi, Bahia !
Pourquoi faut-il vivre, pourquoi faut-il mourir ?

 
2.06

14:21 Écrit par mitso dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Une pensée émue pour Sancho ,et surtout pour Don Quichotte.

Écrit par : yoko | 08/10/2007

Les commentaires sont fermés.