09/10/2007

El Che: l'iconographie.

 2.01

 

Non, ce n’est pas le Christ descendu de la croix, mais on pourrait le croire. Il y a d’autres représentations dans le même registre du « martyre » et de la mort de Che Guevarra.
Ce qui m’interpelle aujourd’hui, jour anniversaire de sa mort, c’est la persistance de l’iconographie et l’idéalisation  de sa personne.
L’homme a besoin d’archétypes qui donnent, en l’illustrant, une parfaite satisfaction à son intelligence et à ses sentiments, Guevarra n’échappe pas à cette tendance.
L’diéal, considéré comme mouvement naturel de la pensée, la vie toute harmonieuse s’incarne à travers ces figures emblématiques qui transcendent le sujet et sont une invite à l’imitaton de sa personne.
« Il faut partir de l’homme et de l’idéal qu’il se fait pour aller à l’idéal qui se fait et travailler à le faire. » ( M.Millioud).
De telles figures, dépassent l’individu et se révèlent à travers le personnalisme, soit « l’insertion collective et cosmique de la personne ». On déifie, peut-être sans le vouloir, sans doute sans le savoir.
Et la sainteté n’est pas loin ! Voilà un homme qui, pour des foules évoque l’idée d’une conduite semblable à celle d’un saint au sens chrétien ; patience, humilité, renoncement aux plaisirs matériels. Mais ce « saint » n’est pas forcément vertueux ; ce dernier pratique le bien non par inclination et amour mais par obéissance morale.
Guevarra, obéissant ?
Par contre, je le vois immanent : à travers son être, d’autres tendent et participent à ce qui lui est essentiel.
On l’a compris, l’iconographie  a fait son travail ! Guevarra, poursuivi, chassé, abattu au terme d’une traque guerrière a, en fin de course, gagné l’immortalité et, depuis son ciel, continue à faire rêver des révolutionnaires en herbe.
Des slogans du type « El Che vive ! » résument que son image agit dans l’intimité de celui qui s’offre  à sa présence et ne se distingue pas de sa propre présence.
Si les sicaires qui le poursuivaient dans la jungle avaient réfléchi à tout cela, sans doute auraient-ils pris un peu plus de précautions et fait un peu moins de macabre publicité. Après tout, nous le savons tous maintenant, le Che et ses compagnons auraient parfaitement pu mourir de faim.
Mort nettement moins glorieuse.

2.07
"Soyons réalistes, demandons l'impossible" (Ernesto "ElChe" Guevarra)


16:52 Écrit par mitso dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.