26/11/2007

Soyez extraordinaires.

Ne menez pas une vie ordinaire. Votre vie est exceptionnelle, vous ne la vivrez qu’une fois, alors n’en faites pas quelque chose de banal.
C’est vite écrit , cela, car, si l’on y réfléchit, tout se conjugue pour vous faire passer la vie la plus ordinaire qui soit. « Tout », c’est la vision bourgeoise de la vie, celle préoccupée par le « bien être », ou la vision marxiste qui vous voit comme « producteur.
Ne vivez pas pour être simplement « bien » ou pour produire, ou pour consommer comme le veut la vision capitaliste libérale.
 »Les petits et vulgaires plaisirs », comme les appellaient Tocqueville, fuyez-les !
Partez à la recherche de votre « authenticité ».
Là aussi, c’est vite écrit. C’est quoi l’authenticité ?
C’est marquer votre positionnement face à l’autre. L’autre c’est celui qui n’est pas comme vous. Ce sont vos parents, c’est votre conjoint, ce sont vos amis, vos collegues, vos ennemis.
Tous, sans exception,  ils vous veulent saisir comme il l’entendent. Vous les connaissez ces parents abusifs qui voient en leurs enfants une projection de leur ego. Vous le cotoyez peut-être ce conjoint qui vous veut à sa convenance (pour lequel vous devez con-venir) ; ces amis et collègues qui ne vous voient qu’à travers leur prisme et ces ennemis qui ne veulent pas vous voir.
Face à eux, faites-vous voir. Pas nécéssairement tels que vous êtes ou qu’ils croient que vous êtes. Comment pouvez-vous savoir réellement comment vous êtes ? Mais au moins tel que vous, vous croyez que vous êtes.
Pour opérer cela, vous devrez être votre témoin. Vous devrez vous regarder et juger comme on regarde et juge un acteur et vous remettre en jeu. C’est cela le positionnement.
Ce dernier réclamera de vous des remises en cause, des revirements, des abandons, des prises de positions que vous n’envisagiez pas.
Faites-le ! Trompez-vous, s’il le faut, n’ayez pas peur !
Dès votre naissance vous avez été programmé par un environnement que vous n’avez pas choisi. Remettez-le en question. Jugez-le. Jugez-vous. Jugez-vous tout le temps !
Affirmez-vous, s’affirmer c’est mettre en œuvre son autonomie. Soyez nihiliste pour mieux combler non pas le vide, mais votre propre vide.
Partez de ce principe tout à fait faux, sachant que tous les principes le sont :
 l’évasion est laRaison !
 Et une fois dehors, bâtissez votre propre palais, rédigez vos codes, tracez votre route.
Mais ne soyez pas prisonnier de ce palais, astreint aux codes et à l’itinéraire. Prenez de la hauteur, revoyez tout cela. La Révolution est permanente. C’est inconfortable ?. La vie authentique n’est pas le confort !
Nous vivons une ère de technicité où la question principale que se pose notre voisin est : comment ?
Vous, demandez-vous plutôt : pourquoi ?
A « comment ? », on trouvera toujours une réponse. Réponse technique à question technique .
A « pourquoi ? », interrogation philosophique, la réponse sera plus difficile. Si réponse il y a.
Et s’il n’y a pas de réponse, eh bien, vivez avec ce vide !. Ce vide sera un Mystère, n’ayez pas peur des mystères, vous êtes un mystère, vous aussi.
Mais dites-vous bien que vous n’êtes pas seul. Les autres ne sont pas seulement des ombres, ils interfèrent en vous comme vous interférez en eux.
Allez vers l’autre, mais n’y allez que si vous vous sentez fort. Mieux vaut une glaciale solitude qu’une tiède convivialité.
Et si vous vous sentez fort, n’oubliez pas que vous êtes faible.
Si vous êtes fort, vous n’aurez pas peur de l’autre. Vous le jaugerez, vous l’admettrez dans sa diversité et cette diversité vous l’accueillerez sans préjugés. Vous savez que vous pourrez partir à tout moment.
Et quand vous serez parti, songez au retour !
Soyez extra-ordinaires !

17:02 Écrit par mitso dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

BRAVO MITSO Bisous de Bruxelles LA RAISON ET LE MYSTERE
DIFFICILE A COMBINER

jessica

Écrit par : jessica | 27/11/2007

Les commentaires sont fermés.