31/12/2007

Mes voeux...

Je souhaite que vous vous rencontriez.

Je suis sûr que ce sera, on ne peut plus intéressant.

On croit se connaître et puis - patatras ! – c’est pas tout à fait ça.

Mais ce n’est pas grave. Déçu ou pas, vous feriez connaisance avec vous-même. Et cela en vaut la peine, non ? Vous n’allez tout de même pas vous fuir, comme vous le feriez pour une malpropre ou un personnage douteux.

Ah, bien sûr ! faudra assumer, accepter que le visage que vous renvoie votre alter ego ne soit pas celui de vos rêves, mais d’une réalité plus prosaïque avec ses faiblesses, ses hésitations, ses petits marchandages de fripier en mal de chalands.

Mais foin de tout cela, faites connaissance avec vous-même et serrez-vous la main !

Soyez amis !

Habituez-vous à vivre ensemble, encore de nombreuses années, Inch’Allah…

Et puis, parlez-vous ! A force de vous croire un autre, forcément vous n’êtes plus vous sans être l’autre, puisqu’il n’est pas.

Alors autant revenir à ce qui est.

Et ce qui est, en y regardant de près, c’est pas rien…

Car vous, qui vous refusiez, en fait vous ne saviez pas que vous êtes unique !

Unique ! Exclusivité garantie pour vous tout seul. Personne d’autre dans les univers des univers n’est vous. Vous, c’est vous et les autres, c’est les autres.

De quoi en avoir peur…

Et si c’était précisément parce que vous avez peur que vous ne souhaitez pas être l’unique vous ? Que vous préférez être un autre multiple. Un autre anonyme qui se fond dans la foule et ne se fait surtout par remarquer ?

Impossible …

Car tôt ou tard vous serez démasqué. Déjà la mort est là, qui viendra un jour, vous réclamer, vous et pas un autre et vous rendre à votre unique unicité.

Alors autant assumer vivant…

Et pas seulement pour le plaisir intellectuel de savoir que soi est soi.

Mais parce que vous ne serez jamais aussi bien parmi les autres que si vous êtes vous-même.

Etre avec les autres en n’étant pas soi-même, c’est être « dans » les autres, comme un microbe est « dans » l’organisme.

Vous n’êtes pas un microbe, vous êtes vous, l’unique.

Et vous êtes vous, totalement vous, chez et parmi les autres.

Voilà ce que je vous souhaite.

Bonne quête !

Et à l’an que ven !

 baiser

 "Les amants" (René Magritte)

 

 

12:11 Écrit par mitso dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bonne année !

Écrit par : Conducteur de bus | 31/12/2007

C'est la chose la plus difficile!!!
Savoir qui se cache vraiment sous la carapace!!!
Que l'année 2008 soit celle de la reconquête de soi!

Écrit par : yoko | 02/01/2008

Les commentaires sont fermés.